Archives par étiquette : polarisation

Classement de Shanghai, Idex et polarisation sociale du système universitaire

Intervention au séminaire Politique des sciences, EHESS, 14 février 2019

Au cours de la dernière décennie, l’enseignement supérieur a connu une nouvelle étape de  globalisation, symbolisée par les palmarès internationaux de type « classement de Shanghai ». Certains ont exprimé la crainte que les effets performatifs de ces dispositifs génèrent à terme des systèmes éducatifs à deux vitesses : d’un côté, un nombre restreint de “world-class universities” et, de l’autre, un vaste ensemble d’universités de second rang. A côté des grandes écoles déjà très fermées aux classes populaires, un système universitaire lui-même dual entrainerait une entrée des jeunes dans la vie adulte fortement ségrégée, dans la continuité de l’expérience scolaire. A partir de la base des inscriptions universitaires en France (bases SISE du SIES), nous montrons qu’une polarisation sociale des universités s’observe déjà sur le plan statique, et que celle-ci s’accroît entre 2007 et 2015. Nous mettons ensuite en relation cette polarisation avec les dispositifs nationaux (IDEX, COMUE) et internationaux (classements universitaires) qui structurent la globalisation universitaire.

Continuer la lecture

Le label « Bienvenue en France » ou Robin des bois à l’envers

Tribune de Hugo Harari-Kermadec parue dans l’Humanité le 12 décembre 2018. Nous publions ici une version longue et mise à jour.

La hausse des frais d’inscription annoncée pour les étudiants étrangers s’accompagne de la création d’un label « Bienvenue en France », doté de 10 millions d’euros à destination des universités qui feront le plus ­d’efforts pour améliorer l’accueil de ces étudiants. Le gouvernement actuel a donc choisi la mise en concurrence pour attribuer ses financements, comme pour toutes les politiques « d’excellence » à l’université.

Continuer la lecture

L’effet performatif des classements universitaires : la polarisation sociale des universités françaises

Romain Avouac (ACIDES – IDHES, ENS Paris-Saclay)  présentera son mémoire sur la polarisation sociale du système universitaire le 8 décembre 2017 dans le cadre du séminaire quantitativisme réflexif.

Les classements de type Shanghai participent-ils à segmenter le paysage de l’enseignement supérieur ? A partir de la base exhaustive des inscriptions universitaires en France, Romain Avouac étudie dans quelle mesure on observe une polarisation du système universitaire français en termes de caractéristiques (origine sociale, série du bac, etc.) des différents publics qui fréquentent ces établissements. Il apparaît que les classements reflètent largement la composition sociale initiale des établissements, qu’ils contribuent ensuite à polariser. On observe une stabilisation dans les années récentes.

Le mémoire (en anglais) est disponible ici