Archives par étiquette : Etats-Unis

Globalizations of Higher Education and Research

International workshop, May 29-30, 2018, University Paris Descartes
salle des conférences (R229), 2nd floor, 45 rue des Saints Pères, Paris

Inscriptions are free but mandatory: follow this link and click on « s’inscrire ».

Presentation: If knowledge’s production and transmission have always been international, the extension and intensity of this phenomena seems to have gone one step further over the last twenty years. Initiatives of diverse natures, from the European Bologna Process to the “Shanghai ranking” have played their part in the simplification of students’ mobility. Global corporation’s sponsorship and partnership with academic research have integrated universities to global innovation circuits. New countries and new universities appear as important actors at the global scale, and national systems of higher education suffer greater internal polarization processes. Even if these changes do not mainly translate directly into universities’ privatization, in this global university, knowledge is increasingly exchanged as a commodity.

Présentation: Une nouvelle étape dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur et de la recherche semble avoir été franchie depuis la fin des années 1990. De Bologne à Shanghai, la mobilité étudiant a pris une nouvelle dimension. Une carte globale de l’université émerge, avec de nouveaux acteurs, publics comme privés, alors que les systèmes nationaux subissent des processus de polarisation. Si les privatisations des établissements sont rarement à l’ordre du jour, le savoir se produit et s’échange de plus en plus comme une marchandise. Ces deux journées ont pour objet de discuter ces tendances à partir de résultats de recherche et de l’expérience d’acteurs impliqués dans la globalisation universitaire. Les échanges auront lieu en anglais. Une traduction simultanée français-anglais sera mise en œuvre le 29 mai.

 

Program:


  • Organization committee: Cecila Rikap, Hugo Harari-Kermadec, Etienne Gerard, Nolwen Henaff,  David Flacher, Lama Kabbanji, Virginie Fonteneau, Hélène Gispert, Léonard Moulin & Leïla Frouillou

    The workshop is organised by ACIDES and CEPED (IRD & Paris Descartes) and supported by IFRIS (Institut Francilien Recherche Innovation Société) and MSH Paris Saclay.

     

     

Academic capitalism developments

January 16th 2018, 18h30 at ENS Paris Saclay, Amphi Curie by Sheila Slaughter, Institute of higher education, University of Georgia.

Slides

Sheila Slaughter is the author of Academic capitalism and the New Economy: Markets, State and Higher Education with Gary Rhoades. She investigates the relationship between knowledge and power as it plays out in higher education policy at the state, federal, and global levels.

Transatlantic moves to the market. The US and the EU

January 15th 2018, MSH Paris Nord (M° Front Populaire) 9h, Auditorium, by Sheila Slaughter, Institute of higher education, University of Georgia.

Slides

Sheila Slaughter is the author of Academic capitalism and the New Economy: Markets, State and Higher Education with Gary Rhoades. She investigates the relationship between knowledge and power as it plays out in higher education policy at the state, federal, and global levels.

Universities’ direct subordination to capital’s accumulation

Séminaire ACIDES du 16 janvier 2018, Cecilia Rikap (Université de Buenos Aires et IFRIS) et Hugo Harari-Kermadec (IDHES, ENS Cachan)

Présentation – slides

It was not until recently that universities became direct participants of capital’s accumulation processes, even if they had historically contributed to the reproduction of capitalism. Our aim in this article is precisely to contribute to acknowledge this transformation by further developing a theoretical explanation integrated to a Marxist analysis of today capitalism. In particular, following Levín (1997), we distinguish that a portion of world’s social capital has monopolized the capacity to plan and profit from innovation. The wide gap between capitals’ innovation capacity leaves those non-innovative with no other option but to accept being dominated and planned. It is in this context that we will suggest that universities’ integrate to direct capital’s accumulation structures. To do so, we will conceptually distinguish two successive transformations of universities: 1) the internal transformation of academic labor, adapting itself towards capitalist production processes, and 2) their adoption of capital enterprises’ characteristics resulting in exchanges of their products (teaching and research results), including the different bargaining power they have to decide the conditions of those exchanges. Considering the latter, we argue that universities’ adoption of capital enterprises’ characteristics can be better understood as a differentiated process. We suggest three types of differentiated market-university, according to the different capital enterprises in Levín’s (1997) typology. Our concluding remarks refer to a further research and political agenda triggered by the general framework developed throughout the article.

Etudiants, l’avenir à crédit (Documentaire, Arte)

Documentaire de Jean-Robert Viallet réalisé en 2015, avec le concours scientifique de l’équipe ACIDES. Première diffusion : mardi 16 mai 2017 à 20h50.

Projection le mardi 14 novembre à Tolbiac (Université Paris 1).

Sous l’effet de la compétition internationale, les universités se transforment en de gigantesques entreprises. Une enquête aussi éclairante qu’inquiétante sur un phénomène émergent en Europe.

Compétitivité, marketing ou retour sur investissement sont des termes qui circulent désormais dans les couloirs feutrés des grandes universités. De Shanghai à New York en passant par Paris et Berlin, la transmission des connaissances devient une marchandise, dans le sillage de « l’économie du savoir », une doctrine érigée à la fin des années 1990 par les instances financières internationales – OCDE et Banque mondiale en tête. L’enseignement supérieur, reconnu comme un moteur de productivité et de croissance économique, doit se mettre au service du développement des pays. Victimes de ce nouveau système, les étudiants sont contraints d’investir pour apprendre. Ils s’acquittent de frais d’inscription de plus en plus élevés, et s’appauvrissent avant même d’entrer dans la vie active. Aux États-Unis, la dette étudiante a dépassé le coût du logement et de la santé, menaçant l’économie nationale. Les jeunes Européens suivront-ils la même voie ? Si certains pays d’Europe du Nord résistent à cette commercialisation du savoir, considérant l’éducation comme un acquis social, d’autres s’inspirent de plus en plus du modèle anglo-saxon. En France, les établissements les plus prestigieux, comme Sciences-Po et Paris-Dauphine, se sont déjà engagés sur le chemin du payant.

À bout de souffle

Étayé par des chiffres effarants, ce documentaire fouillé dresse un état des lieux de la mutation des universités du monde entier. Des États-Unis jusqu’à la Chine, nouvel eldorado de l’enseignement supérieur mondial, le réalisateur pointe les dérives de la marchandisation du savoir en partant à la rencontre d’étudiants étouffés par leurs crédits et terrifiés par l’avenir.

La contribution des économistes domestiques à l’économie de la famille et de la consommation, 1912-1929

Séminaire ACIDES du 20 mars 2017, Agnès Le Tollec (STEF, ENS Paris-Saclay)

Doctorante au laboratoire STEF de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan sous la direction de Ph. Fontaine.

Séances 2016-2017

Séminaire déjeuner, le lundi de 12h45 à 14h30, ENS Cachan