Archives de catégorie : Arrêtons les frais !

Une autre université est possible !

Pour imaginer un scénario de démocratisation des études supérieures, Le Temps des Lilas invite Hugo Harari-Kermadec, membre du collectif ACIDES et co-auteur de l’ouvrage Arrêtons les frais. Pour un enseignement supérieur gratuit et émancipateur, le mercredi 11 avril au Bar Commun (135, rue des Poissonniers, dans le 18eme arrondissement de Paris), à 19h.

Le mouvement social en cours contre la Loi Vidal (dite « pour l’orientation et la réussite des étudiants »), en s’opposant à une plus grande sélection des étudiant-e-s à l’entrée de l’université et à la transformation du premier cycle universitaire, pose la question de ce que devrait être une véritable démocratisation des études après le baccalauréat. Pour les étudiant-e-s et enseignant-e-s engagé-e-s dans le mouvement, il s’agit à la fois de s’opposer au principe d’un tri social des étudiant-e-s au moment de l’entrée à l’université (prévu par le dispositif Parcoursup) et lors de la première année de Licence mais également de dénoncer le manque de capacité d’accueil et d’accompagnement des étudiant-e-s, dû principalement à la suppression de milliers de postes d’enseignement dans le supérieur, ces dix dernières années.

La perspective d’une hausse des frais universitaire, l’accès inégal aux études supérieures, la disparité entre les universités et les grandes écoles, la doctrine de l’adéquation entre le nombre de places à la fac et les débouchés professionnels sur le marché du travail freinent l’obtention de diplômes par les jeunes des classes populaires… et doivent être remis en question, pour réinventer une université émancipatrice, pour toutes et tous. De fait, c’est toute la logique des réformes depuis au moins la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat) en France en 2002, correspondant aux objectifs de l’Union européenne décrits dans la « Stratégie de Lisbonne » édictée en 2000, qui doit être inversée.

Arrêtons les frais !

Pour un enseignement supérieur gratuit et émancipateur

couv_arretonsSéverine Chauvel, Pierre Clément, David Flacher, Hugo Harari-Kermadec, Sabina Issehnane, Léonard Moulin, Ugo Palheta – Editions Raisons d’agir, 2015, 8€.

Présentation de l’éditeur :

Alors que dans les pays anglo-saxons, les frais d’inscription à l’université ne cessent d’augmenter au point de représenter l’une des principales sources d’endettement des étudiants et de leurs familles, ils constituent l’espoir secret d’universités françaises exsangues. Ce livre montre que s’engager ainsi dans la voie de la financiarisation de l’enseignement supérieur ne permet ni d’augmenter les ressources des universités ni de rendre leur financement plus juste.
Cela conduit au contraire à une explosion du coût des études, à une subordination des choix d’orientation à la logique marchande et à un accroissement considérable des inégalités entre étudiants, filières et établissements. Refusant la fatalité, ce livre montre qu’un autre modèle de financement des universités est possible. Plus juste et plus efficace, il garantirait également l’autonomie réelle du monde universitaire, conçue non pas comme un privilège indu mais comme la condition de sa capacité à défendre la connaissance et la citoyenneté, sans lesquelles innovation et progrès social ne peuvent exister.

L’introduction est accessible librement sur www.contretemps.eu

On en parle :

Présentations :

  • à Sciences Po, 28 rue des Saint-Pères, 27 janvier 2016 à 19h avec Niall Reddy (militant sud-africain du Democratic Left Front).cafe-paris-ecole-argent-c77a7
  • au café sciences sociales, 60 rue des écoles, le 14 janvier 2016 à 18h30, avec l’APSES et Alternatives économiques.
  • à Lille-3, Roubaix, mardi 15 décembre à 15h30.
  • à la librairie Terre des livres, 86, rue de Marseille – Lyon 7e, à l’automne.
  • à l’Université d’été du NPA, en vidéo.
  • au séminaire « Conventions », Université Paris Ouest Nanterre La Défense, EconomiX, Vendredi 26 juin 2015, 14h, Salle G 512 ; Discussion avec François Sarfati du Cendre d’études de l’emploi.conférence arrêtons les frais
  • à la 9ième matinale de l’IFRIS, le 29 juin à 9h, au CNAM – amphi Gaston Planté ; discussion avec Gabriel Nadeau-Dubois, ancien co-porte-parole de la CLASSE, au rôle majeur dans l’opposition victorieuse à la hausse des frais au Québec en 2012. Vidéo ici.
  • à l’invitation de Terra-Nova Dauphine, à Paris, le 8 juin à 19h30
  • à Sciences Po Lille, le 21 avril à 18h, amphi B
  • à la Sorbonne, le 16 avril, à 18h30, amphi Descartes
  • à l’Université Lille 1, le 15 avril à 17h30, amphi SUP 14
  • au congrès de l’UNEF, à Nantes, le 11 avril.
  • à l’EHESS le 2 février1429363230