L’effet performatif des classements universitaires : la polarisation sociale des universités françaises

Romain Avouac (ACIDES – IDHES, ENS Paris-Saclay)  présentera son mémoire sur la polarisation sociale du système universitaire le 8 décembre 2017 dans le cadre du séminaire quantitativisme réflexif.

Les classements de type Shanghai participent-ils à segmenter le paysage de l’enseignement supérieur ? A partir de la base exhaustive des inscriptions universitaires en France, Romain Avouac étudie dans quelle mesure on observe une polarisation du système universitaire français en termes de caractéristiques (origine sociale, série du bac, etc.) des différents publics qui fréquentent ces établissements. Il apparaît que les classements reflètent largement la composition sociale initiale des établissements, qu’ils contribuent ensuite à polariser. On observe une stabilisation dans les années récentes.

Le mémoire (en anglais) est disponible ici

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.