Classements, concurrence et marchandisation universitaires

Conférence transversale de l’ENS Paris Saclay (90 min) le 17 janvier 2017.

Le classement de Shanghai émerge au milieu des années 2000, dans un contexte d’explosion des migrations
étudiantes et de hausse des frais d’inscription. Les classements, avec d’autres outils d’évaluation, participent à définir une nouvelle concurrence entre établissements, où les logiques économiques prennent de plus en plus de place.

Le travail des universitaires est transformé par ces évolutions. Quel(s) futur(s) pour les docteur-es dans l’économie de la connaissance : entrepreneurs innovants ou salarié-es précaires ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.