La polarisation sociale s'accroit

L’université française, lieu de brassage ou de ségrégation sociale ? Mesure de la polarisation du système universitaire français (2007-2015)

par Romain Avouac et Hugo Harari-Kermadec, Economie et statistique, n°528-529, 2021.

Résumé : Les transformations récentes de l’enseignement supérieur (politiques de regroupement, influence des classements universitaires, etc.) ont pu alimenter la crainte d’assister à une polarisation entre, d’un côté, un nombre restreint de world-class universities et, de l’autre, un vaste ensemble d’universités de second rang. Néanmoins, peu de travaux quantitatifs permettent d’éclairer cette question. À partir des données du Système d’information sur le suivi de l’étudiant (SISE) des inscriptions universitaires en France, nous proposons une visualisation exhaustive de l’espace universitaire selon les capitaux détenus par les différents publics étudiants. Nous mobilisons ensuite des mesures de ségrégation et de polarisation pour caractériser la dynamique de cette hétérogénéité, qui s’accroît entre 2007 et 2015. Nous mettons enfin en relation cette polarisation avec les dispositifs nationaux (initiatives d’excellence) et internationaux (classements universitaires) qui structurent une globalisation universitaire réaffirmée depuis le milieu des années 2000.

L’article complet est en accès libre sur Economie et statistique



Citer ce billet
Hugo Harari-Kermadec (2022, 29 juin). L’université française, lieu de brassage ou de ségrégation sociale ? Mesure de la polarisation du système universitaire français (2007-2015). ACIDES. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ak8y

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.