Hausse des frais d’inscription en fac : une tendance contre-productive ?

Article de Hugo Harari-Kermadec et David Flacher pour The Conversation, le 11 février 2019.

Le plan « Bienvenue en France » et la hausse spectaculaire des frais d’inscription pour les étudiants étrangers ont provoqué un rejet inédit dans la communauté universitaire, des syndicats d’étudiants à la conférence des présidents d’université, en passant par le Conseil scientifique du CNRS. Tribunes et motions se sont multipliées, à un rythme pratiquement quotidien depuis 2 mois. Une pétition a recueilli plus de 300 000 signatures.

Face à ces réactions, la ministre Frédérique Vidal a constitué une commission de cinq personnalités chargées de mener une concertation sur tous les points avancés dans ce plan… hormis sur les frais d’inscription ! Économistes de l’enseignement supérieur, auteurs de plusieurs articles sur la question des frais d’inscription et co-auteurs avec le collectif de recherche ACIDES de l’ouvrage Arrêtons les frais, nous pensions n’avoir rien à apporter à cette concertation tronquée. La commission a néanmoins souhaité nous entendre, en nous assurant être ouverte à discuter de tout le plan et à inclure toute remarque pertinente dans son rapport. Cet article revient sur les principaux arguments exposés lors de cette audition, le 4 février 2019.

Lire la suite de l’article en accès libre sur The Conversation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.